WordPress : il est temps de passer au SVG

Longtemps interdit car jugé trop dangereux le format d’image vectorielle SVG gagne en présence sur le Web. Avec le surf mobile c’est la meilleure alternative pour les icônes et logotypes de tout poil. Gain de poids et affichage parfait sont enfin réconciliés.

Utilisant de plus en plus Elementor Page Builder j’ai pris l’habitude d’activer l’extension dédiée Elementor Inline SVG, cette dernière permet de manipuler les images de ce format au sein de constructeur de page. Son seul défaut c’est l’affichage symbolique des images dans la bibliothèque des médias : une page grise !

Insatisfait du rendu j’ai cherché une alternative et c’est l’extension SVG Support qui m’a apporté la bonne réponse. Plus complexe dans ses ressources qu’Elementor Inline SGV, l’extension SVG Support affiche parfaitement les images dans la bibliothèque des médias permettant ainsi une gestion visuelle bien plus pratique. Compatible avec n’importe quel thème ou extension graphique elle fonctionne très bien avec Elementor. Si le développeur d’Elementor Inline SGV fini par rendre compatible son extension avec l’affichage dans la bibliothèque des médias je reviendrais sans doute sur celle-ci.

Le SVG c’est mauvais ?

Le SVG reste suspect car c’est un format de données conçu pour décrire des ensembles de graphiques vectoriels avec du XML au sein même du fichier pour transporter différentes informations et données qui n’ont rien à voir avec l’image. Il peut donc être dangereux si on y place du code malicieux certes, mais si vous créez vos propres fichiers SVG pas de souci.
Si vous avez des doutes sur un fichier téléchargé par ailleurs, ouvrez-le dans Illustrator CS6 (minimum) et ré-enregistrez-le en SVG 1.1 il sera vidé des informations tierces.

Sources : Elementor Inline SGV, SVG Support, Secupress.mewpchannel.com