Avec Clifford WordPress inaugure sa mutation vers un autre monde, celui des web applications complexes ou non, celui des solutions professionnelles verticales, adaptées, souples et performantes.

Nouveau WordPress v4.4Bien que l’implémentation de l’API REST dans le cœur de WP soit une bonne nouvelle il faut relativiser son importance… on en est au début (elle reste incomplète à ce stade), juste au début, un long chemin reste à faire pour que l’ensemble du CMS en profite, pour que les développeurs d’extensions ou de thèmes s’approprient pleinement cette nouvelle architecture. Avec le déploiement de PHP7 chez les hébergeurs et l’optimisation des librairies on peut voir l’avenir de WordPress avec sérénité. Ce n’est pas un tout jeune CMS fougueux mais il en a encore sous le capot. Son large déploiement et son usage en font un socle solide pour qui veut développer un site rapidement et bénéficier de fonctionnalités modernes.

Ce qu’est REST ne s’explique pas en 2 mots mais peut s’imaginer en une image : un horizon qui devient bien plus grand et des chemins plus nombreux à emprunter pour bâtir des sites encore inconnus…

Mais cette version 4.4 de WordPress apporte aussi des nouveautés dans le CMS, on peut désormais partager les articles avec facilité via une simple URL avec la norme oEmbed (Cloudup, Reddit Comments, ReverbNation, Speaker Deck, and VideoPress). Le dernier thème Twenty Sixteen offre un support responsif calé sur les dernières grilles responsives. Pour les images cette version intègre enfin les balises HTML5 de description d’image pour permettre un affichage à résolution variable selon l’écran de visualisation.

Termes et taxonomies sont améliorés, les termes disposent maintenant des métadonnées, tout comme les articles et les utilisateurs. Une optimisation à été apporté à la gestion des commentaires pour en booster le fonctionnement et le traitement. Les librairies Js mises à jour.

Un bon cru à déployer en tenant compte que c’est tout frais… donc on fait encore attention, on sauvegarde avant d’appliquer la mise à jour.

Sources : WordPress.org, Figer.com.

Laisser un commentaire