Actualités WordPress, CSS & Webdesign, OceanWP & Elementor.

Service en ligne de compression d’images pour le web, IMAGIFY est disponible pour WordPress à travers une extension dédiée.

Extension IMAGIFY pour WordPressComme bien d’autres sites de compression IMAGIFY fonctionne avec une offre gratuite pour 25 Mo par mois ou par abonnement mensuel/annuel selon vos besoins de traitement + 75 Mo offerts pour la création du compte (total 100 Mo le premier mois). Le plus indéniable c’est l’extension disponible pour le CMS WordPress qui vous permet de faire traiter vos images en arrière plan après importation, vous paramétrez la compression selon les 3 choix disponibles et c’est tout.

Avec l’offre gratuite ne vous attendez pas à faire des merveilles mais cela va vous donner une idée sur l’utilisation et les gains à attendre de ce type de solution. En général on gagne 15 % sur des images préparées avec Photoshop pour le web (60/70 de compression) bien plus si vous ne préparez pas vos images (jusqu’à 90 % sur certains types d’images).

Quels sont les plus d’IMAGIFY face à ses concurrents ?

Avec WordPress c’est bien l’intégration et l’ergonomie qui font la différence avec, par exemple, EWWW Image Optimizer ou PB Responsive Images, l’extension IMAGIFY est présente dans toute l’interface WP :

  • Menu spécifique dans le bandeau top
  • Infos et bouton de traitement dans la bibliothèque (mode liste)
  • Infos et bouton de traitement dans la fenêtre de l’image

Une fonction de traitement en masse vous permet de passer toute votre bibliothèque actuelle… mais il faut l’abonnement qui convient en face sinon cela va s’arrêter à votre quota mensuel gratuit… 25 Mo. L’abonnement est limité par le nombre de données mais peut être consommé par plusieurs sites qui utilisent le compte. En cadeau de bienvenue 75 Mo supplémentaires sont alloués (sans période de restriction) pour le compte gratuit. Les 25 Mo mensuel ne sont pas cumulables.

Les tarifs sont proposés en abonnement mensuel ou annuel (5 formules) ou selon 3 forfaits en volume (250 Mo, 500 Mo et 1 Go), plus d’infos par ici.

Avant de vous lancer testez l’efficacité d’IMAGIFY, pour ma part je note juste une latence plutôt longue pour traiter 4 à 5 images envoyées simultanément. Lors d’un ajout en cours de rédaction (page ou article) cela peut paraître trop lent. Il faut sans doute tempérer cela car, comme toujours, le web est bien congestionné selon l’heure de la journée et le FAI utilisé.

Les 3 types de compression d'IMAGIFYDes 3 paramètres de compression (Normal, Agressive, Ultra) le second fait déjà bien le travail, l’Ultra va plus loin et peut générer quelques imperfections avec des images très fouillées de petits détails fins et obliques, mais cela reste peu perceptible en général. Un exemple ci-contre (sans réelle valeur objective mais ça reste un bon exemple).

L'essai gratuit en ligne d'IMAGIFYIMAGIFY c’est aussi un service en ligne classique avec un interface Ajax simple est efficace. Vous glissez vos images sur la zone de téléchargement et récupérez vos fichiers dans une archive zippée. Vous pouvez supprimer les données EXIF des fichiers pour gagner quelques Ko supplémentaires. Pratique : vous pouvez redimensionner les images pour limiter leur dimensions de base.

J’ai parlé d’IMSANITY il y a pas longtemps, avec IMAGIFY on peut s’en passer.

Voilà une solution très bien intégrée, ergonomique et gratuite pour un blog on l’on poste peu d’articles avec des images (image à la une seulement). A essayer.

Sources : IMAGIFY, Extension Imagify WP, WP-Spead.com, WPmarmite.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu