Elementor mon cher WordPress : un serial killer chez les pages builder

Elementor Page Builder for WordPress

L’envolée du créateur de page Elementor pour WordPress devient un cas d’école pour la communauté, avec 300 000 installations actives (et plus de 2 millions de téléchargements) il fait un gros buzz dans la galaxie WP depuis quelques semaines. Retour sur ce qui fait son succès.

Lancé le 1er juin 2016 cette extension n’a cessé de progresser dans ses fonctionnalités, elle est traduite en 16 langues actuellement, son aura internationale à pris de l’ampleur avec de nombreuses pages Facebook, des forums, des tutoriels et chaînes Youtube. La progression des sites actifs avec Elementor est éloquente (source pojo.me) :

  • 100 000 installations actives les  11 premiers mois
  • 200 000 installations actives avec 4 mois supplémentaires
  • 300 000 installations actives avec 2 mois supplémentaires

C’est bien avec la dernière version qu’Elementor à conquit le plus d’utilisateurs, le fonctionnement des sections/colonnes et plus limpide, les paramètres plus nombreux, dans la pratique pas besoin de coder des CSS pour personnaliser une mise en page, et en responsif les réglages permettent d’éviter de créer des Media Queries.

Tous les utilisateurs mettent en avant la vitesse du créateur de page, à l’ouverture, à l’enregistrement, les réglages sont instantanés, et les fonctions puissantes comme :

  • La notion de bibliothèque pour stocker des modules ou sections entières.
  • La notion d’élément global pour être utilisé sur plusieurs pages et édité globalement.
  • Le prise en main des réglages globaux de typographie ou non si vous souhaitez laisser le thème s’en charger.
  • Les réglages de page pour modifier le fond de page de manière indépendante du thème.
  • Avec la future version 1.8 Elementor introduira un mode d’édition de texte en direct et non plus par l’intermédiaire de la colonne d’édition.
  • De très nombreux modèles de page pour stimuler votre imagination.
  • L’exportation et l’importation de modèles de pages ou de modules.
  • Une version Pro qui apporte des modules dédiés très performants.

Ce qui est notable c’est l’adoption d’Elementor par des utilisateurs aguerris d’autres Page Builder WordPress comme Divi Builder ou Beaver Builder. Pour ma part j’ai travaillé avec plusieurs créateurs de page avant de découvrir Elementor et son adoption n’a pas pris d’une quinzaine de minutes d’essai, une révélation !

Really, really impressed. After some good times with Divi, I think I’m ditching it for good….! I’m completely converted to Elementor. There were fewer quirks, less fidgeting, and I didn’t need to make allowances for the builder.

Iain Woodall-Buchanan

Les comparatifs fleurissent actuellement entre Elementor et ses concurrents, Divi le premier avec Beaver Builder qui sont présents depuis plusieurs années sur ce marché. Si le catalogue des modules et options externes à Elementor est encore maigre comparé à Divi et BB, sa progression est rapide pour améliorer et ajouter des fonctionnalités. le plus gros point noir sera enlevé avec la V1.8 qui arrive bientôt : l’édition directes des textes et titres.

Splitube thème pour ElementorUn autre univers qui fait la promotion d’Elementor ce sont les thèmes conçus pour lui qui sont de plus en plus nombreux comme le thème Premium Splitube sur le Creative Market (thème enfant pour Divi). On trouve la liste des thèmes et éditeurs qui supportent Elementor par ici et aussi sur Codeinwp.

Bye Bye Jupiter & Visual Composer.
Say Hello to OceanWP & Elementor !
Lighter & Faster !
Laurent Drapeau

Le fait de proposer Elementor en version gratuite facilite son adoption, tout n’est pas parfait bien entendu mais cette base est solide et la communauté qui s’y intéresse ne cesse de grandir, l’avenir nous dira si c’est le futur Visual Composer qui se cache sous la peau d’Elementor.

Sources : wpcrafter.com, FB Elementor, wplift.com, Groupe FB International, Groupe FB français