Actualités WordPress, CSS & Webdesign, OceanWP & Elementor.

Le site Pingdom vient d’être mis à jour pour dévoiler une nouvelle interface plus “Mobile ready” !

Changement cosmétique mais aussi technique puisque c’est 7 serveurs qui sont disponibles pour les tests. Pas de bouleversement dans l’interface mais une réorganisation et des améliorations ergonomiques bienvenues.

Une lisibilité accrue

Dès le test terminé vous percevez les changements cosmétique, tout est plus lisible, l’ordre des résultats change un peu avec le poids global de la page présent dans la première zone de résultat en haut à droite,  l’appréciation de comparaison globale à disparue (elle n’avait pas grand intérêt), l’indication du serveur de test à disparue elle aussi (dommage, j’aimais bien sa présence dans mes captures écrans).

La consultation est facilité avec l’affiche au survol des menus liste (au lieu du clic), c’est plus simple et rapide. de manière générale les textes sont un peu plus gros et les interlignes plus grands, un effet du mobile ready bien sensible dans l’UI utilisée.

Une couverture géographique des serveurs de test renforcée

En Europe fini Stockholm, c’est maintenant depuis Francfort ou Londres que vous ferez vos tests de vitesse (il manque toujours Paris). L’Asie se fait depuis Tokyo et l’Amérique du sud dispose d’un serveur de test au Brésil à São Paulo. De quoi améliorer les scores dans certaines zones du monde et s’approcher un peu plus de la réalité du réseau global.

Faites le test entre Francfort et Londres pour vous faire une idée sur l’impact depuis votre hébergeur, chez O2Switch ou OVH c’est très similaire à quelques millisecondes près.

Gros point noir : la disparition de l’onglet Aperçu des performances

L’aperçu des performance à disparu - Dommage !Cette refonte n’est pas si anecdotique que cela, un onglet à disparu c’est celui de l’aperçu des performances (performance insight) avec les recommandations. Il délivrait une suite caractéristiques qui mettait rapidement en évidence les faiblesse de votre site, cet analyse n’est plus disponible qu’avec un compte payant, dommage. On se tournera vers GTMetrix pour mieux cerner les améliorations à porter ou vers Pagespeed  insights de Google.

On comprend mieux la démarche qui vise plus à monétiser cet outil d’analyse à l’heure ou les performances sont au cœur du positionnement selon Google (Mobile surtout). face à la charge importante de leur serveurs la société à décider de « brider » leur outil gratuit pour mieux monétiser ses analyses les plus fines. Un choix qui peut vous pousser à aller voir ailleurs pour voir si l’herbe be serait pas plus verte.

Sources : kinsta.com, ryte.com,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu