Avec la dernière version de son OS Androïd V.5.0 Lollipop Google redéfinit profondément l’aspect et l’ergonomie de son interface.

Le Material Design par Google

Le flat-design est largement plébiscité dans de nombreuses situations d’usage, que ce soit sur le web et les terminaux mobiles, les OS, ou les interfaces de domotiques, c’est un raz de marée. Google propose une approche encore plus aboutie de ce concept d’épure visuelle.

Une partie des éléments de l’interface sont animés lors de leur manipulation, pour en élargir la surface, interagir avec d’autres zones de l’écran, symboliser une cation… bref on est en face d’une interface plus « induite » et moins rigide que ce que l’on connait (iOS par ex.). Cet aspect est souligné par un jeu d’icônes qui va un peu plus loin que le flat-design tout « plat » à la Windows, des subtilités viennent donner un « aspect » relief sans en rajouter des tonnes, subtil et design, un vrai changement chez Google et ses interfaces plutôt lourdingues jusque-là.

On pourrait schématiser en disant que le Material Design c’est l’application du responsif dans l’interface d’un OS, mais pas que. Dans la partie « moteur » de cette interface d’autres briques sont à l’œuvre pour déterminer les « zones » à modifier, à afficher, à animer, et ces « zones » sont variables, elles interagissent avec le logiciel, le contexte, l’action en cours, bref, l’OS prend une nouvelle dimension, c’est surprenant à voir :

Et ce sera certainement agréable à utiliser… sur nos prochains smartphones et tablettes propulsés par Androïd 5.0 Lollipop.

Sources : Google material-design,

Cet article a 1 commentaire

  1. blog suisse

    Personnellement je trouve le design de cette nouvelle version d’Android plutôt réussie.
    d’un point de vu ergonomique en a aussi tout à gagner.
    Je me demande si IOS pourrait suivre toutes ces nouveautés

Laisser un commentaire