Actualités WordPress, CSS & Webdesign, OceanWP & Elementor.

Grandes manœuvres chez Google, en ce début de mois de mai 2018 l’annonce de Google Maps Platform qui change l’approche gratuite des API Google Maps !

Google Maps Platform : c’est le nouveau nom du service Google qui propose la création et la gestion de cartes et plans sur le web. C’est anecdotique quand on découvre, à la lecture de la présentation de cette “évolution” du service, ce qui fondamentalement va changer dans son utilisation.

De nombreux webmasters et créateurs de site utilisent les services de Google Maps, certains bien plus que d’autre bien sûr et les sites d’annonces immobilières en font un usage démesuré. A ce titre ils ont un compte Pro pour payer l’énorme trafic utilisé pour afficher les cartes et services associés à la géolocalisation. Ce n’est pas dans ce domaine que le choses changes avec la nouvelle politique de Google Maps Platform. Ce sont les utilisateurs lambdas qui vont voir leur usage changer.

Nos API de base fonctionnent ensemble pour fournir les blocs de construction dont vous avez besoin pour créer des applications et des expériences basées sur la localisation. L’un de nos objectifs est de faire évoluer nos API de base pour les rendre plus simples, plus faciles à utiliser et évolutives à mesure que vous grandissez. C’est pourquoi nous avons mis en place un certain nombre de mises à jour pour vous aider à le faire.

Un plan de tarification, une assistance gratuite et une console unique !

A la lecture de cette présentation un point notable de changement est visible en fin de présentation :

Nous avons entendu dire que vous souhaitiez une tarification simple et facile à comprendre qui vous donne accès à toutes nos principales API. C’est l’une des raisons pour lesquelles nous avons fusionné nos plans Standard et Premium afin de former un plan de tarification par répartition pour nos principaux produits.

Avec ce nouveau plan, les développeurs recevront une avance de 200 $ d’utilisation mensuelle (pour l’instant aucune explication sur la gestion globale de cette avance). Google estime que la plupart des utilisateurs auront une utilisation mensuelle qui leur permettra de rester dans ce niveau gratuit.

Avec ce nouveau plan de tarification, vous ne payez que pour les services que vous utilisez chaque mois sans engagement annuel, frais de résiliation ou limites d’utilisation.

Ce que dit pas la présentation c’est qu’il sera obligatoire d’adosser une système de paiement (N° carte bleue) pour avoir un compte Google Maps Platform ce qui n’était pas nécessaire jusque-là. Rien de grave me direz vous, mais en fait je ne sais pas actuellement l’utilisation qui est faite des API que j’ai généré pour mes divers clients il me faut bien regarder si l’ensemble de mes API ne dépassent pas ce fameux seuil des 200 $. A terme je vais devoir demander à mes clients d’ouvrir un compte pour leur API personnelle, cela ne va pas simplifier du tout la gestion de ce service.

À compter du 11 juin, vous aurez besoin d’une clé API valide et d’un compte de facturation Google Cloud Platform pour accéder à nos produits principaux.

Une fois que l’on aura activé la facturation l’accès aux 200 $ d’utilisation mensuelle gratuite” à utiliser pour les produits cartes, itinéraires et lieux sera possible. Le procédé est simple et on comprend que derrière ce changement Google espère récupérer quelque centaines de M$ à la clé pour “offrir“ un service devenu moins gratuit pour le coup. Là où le bât blesse c’est l’opacité sur l’information pour savoir à quoi correspond 200 $ d’utilisation, combien de hits, ou de services associés sont utilisés par un pool d’API actives aujourd’hui ? Impossible de le savoir sur ma console actuelle, il me faudra attendre le 11 juin pour savoir si je suis dans les clous !

En attendant il va falloir prendre en compte cette nouvelle politique et décider si il faut changer de service de carte et de géolocalisation.

Source : Google Maps

Laisser un commentaire

Fermer le menu