La dernière version de WordPress est en ligne depuis plusieurs jours et si vous n’avez pas encore fait la mise à jour il est temps de la faire avant de passer à 2015…

Si rien de semble changer de prime abord, certaines choses sont visibles très rapidement dans l’administration :

Nouveau thème Twenty Fifteen WordPressNouveau Twenty Fifteen

Un nouveau thème vient s’ajouter à la collection de base, très épuré, il est personnalisable très facilement grâce à l’API Customizer, il est clairement orienté blog avec pas moins de 6 schémas de couleurs natifs. Nouveauté importante : le thème supporte les polices Google Noto pour permettre une compatibilité visuelle entre toutes les langues de la planète.

[spacer size= »10″]

Le mode sans disctration de WordPress 4.1Mode sans distraction

L’éditeur intégré TinyMCE proposait déjà un mode plein écran, mais la bascule entre administration et le mode d’écriture était un peu lourde à l’usage. Cette fonction est désormais épaulée par le mode « sans distraction » qui fait disparaître, le temps de la saisie, tous les éléments de l’administration sans rien changer dans le positionnement de l’éditeur, si l’on sort du champ d’édition l’administration ré-apparaît instantanément. Une fonction plutôt bien conçue.

[spacer size= »10″]

Barre d'outils image WordPress 4.1Une barre d’outils pour les images

Voilà ce qui manquait à la gestion des images au sein de l’éditeur. Pas facile de changer rapidement l’alignement de l’image au sein du texte… c’est maintenant sous la souris lors de la sélection. Très pratique !

[spacer size= »10″]

Choix de langue très étendu pour l’administration

Si la version 4.0 permettait enfin de choisir à l’installation la langue du site (sa partie administration), il est possible maintenant d’ajouter des langues et de les sélectionner après-coup. Une option pratique pour les sites multilangues où doivent intervenir des rédacteurs de langues différentes.

Plusieurs améliorations ou apports comme :

  • Les recommandations de plugins
  • La déconnexion globale
  • Le support de Vine
  • La classe WP_Query, utile pour des requêtes personnalisées, s’enrichit de nouvelles fonctionnalités avec le support des requêtes imbriquées.
  • L’API customizer améliorée : l’outil de personnalisation des thèmes supporte l’affichage conditionnel de panneaux et de sections en se basant sur la page en cours de prévisualisation.
  • La balise « title » : enfin le support d’une balise de titre optimale dans vos thèmes.

Un cru intermédiaire avec quelques belles avancées pour l’ergonomie quotidienne.

Sources : WPChannel, WordPress.fr

Laisser un commentaire