Actualités WordPress, CSS & Webdesign, OceanWP & Elementor.

Le marché des CMS est dominé actuellement par trois acteurs principaux : WordPress, Drupal et Joomla. On peut noter quand même SPIP, un CMS communautaire très répandu en France.

WordPress est la plateforme principalement utilisée pour les blogs, mais aussi les magazines en ligne, Drupal est devenu un outil essentiellement utilisé par des professionnels et s’oriente davantage vers le kit de développement plutôt qu’un outil à destination des utilisateurs (il faut une solide compétence en Php pour le maîtriser).

Joomla est entre les deux CMS précédents. Il cherche à séduire les utilisateurs en apportant une interface d’administration qui se veut simple au premier abord (beaucoup moins par la suite). Si l’on veut faire des choses plus complexes, il faudra consacrer pas mal de temps et d’énergie pour arriver à trouver la bonne combinaison d’extensions et de thèmes pour afficher quelque chose de cohérent.

La communauté Joomla s’est orientée vers le business dans la mesure où l’on trouve énormément de thèmes et d’extensions payantes. Joomla cherche donc à être un juste milieu entre les utilisateurs occasionnels et les professionnels qui ne reculeront pas devant l’achat d’une extension à quelques dizaines d’euros (principe très proche quand même de WordPress actuellement).

La version 3 de Joomla apporte des améliorations dans le domaine des mobiles avec un support amélioré pour ce type de terminal. Il inclut notamment la bibliothèque Bootstrap issue de Twitter  qui permet de créer des sites et des applications web plus facilement. L’interface d’administration est devenue “responsive“, c’est-à-dire qu’elle s’adapte automatiquement en fonction du terminal utilisé et de sa taille d’écran.

On peut aussi retenir de nouvelles fonctionnalités comme la possibilité de dupliquer un thème ou d’installer des langues supplémentaires depuis le gestionnaire d’extensions. On notera aussi l’apparition du support de la base de données PostgreSQL. Pour rappel  Joomla fonctionnait jusqu’à présent avec MySQL et SQL Server de Microsoft.

Cette troisième version du CMS s’inscrit dans les tendances actuelles du web et de la consultation de ce dernier depuis les smartphones et tablettes. Il est probable que cette version ne change pas fondamentalement la donne dans le classement de tête des CMS, mais en tout cas conforte la place de Joomla dans le trio de tête et la rapproche nettement du premier du classement (WordPress).

Sources : Philippe ScoffoniJoomla.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu