Actualités WordPress, CSS & Webdesign, OceanWP & Elementor.

A la faveur d’une semaine de congé j’ai enfin eu un peu plus de temps à consacrer à mon Nikon D7000.

N’utilisant que le mode manuel je zappe les multiples réglages proposés et modes préparés pour des styles de photos standard. En mode manuel j’ai essayé l’iso auto et j’avoue que dans ce cas c’est une sécurité bien utile pour de la photo en soirée, dans des lieux peu éclairés. La limite des 6400 iso (réglable) reste la limite qualitative de ce boîtier, si les conditions lumineuses sont limites le bruit est bien présent, mais, à mon avis, bien plus agréable que celui du 1600 du D70. J’ai laissé les réglages de traitement du bruit au minimum, il ne se déclenche que dans les hauts iso (au delà de 1600 iso).

J’ai profité d’une belle matinée pour tester le 180 mm en paysage, après 1 heure dans la neige il devient fatiguant à tenir en main, son poids est important, ce qui me fait un peu regretter qu’il ne soit pas VR.

Par la suite j’ai fait une séance de prise de vues en proximité dans le gave qui court au pied de notre maison de vacances, avec une lumière rasante et en combinant différents couples vitesse/ouverture cela à donnée des photos plutôt étonnantes. J’ai désactivé l’iso-auto pour rester à 100 iso.

Quelques exemples ci-dessous :

Remous
100 iso – 0.003s – f2.8 – 270 mm
Cascade
100 iso – 1/13s – f11 – 270 mm
Variations
100 iso – 1/15s – f22 – 270 mm

Une bonne base qui, avec quelques traitements complémentaires, prendra une dimension intéressante.

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu